THES D'AFRIQUE 

Venu tardivement au thé, au début du XXe siècle, le Kenya a mis un peu de temps à se tailler une place de choix, cette denrée constituant avec le café une source de devises conséquente. Aujourd'hui fort de ses 275 000 exploitants travaillant sur 150 000 hectares, le Kenya peut se vanter d'être depuis 10 ans le premier ou second exportateur mondi...

Venu tardivement au thé, au début du XXe siècle, le Kenya a mis un peu de temps à se tailler une place de choix, cette denrée constituant avec le café une source de devises conséquente. Aujourd'hui fort de ses 275 000 exploitants travaillant sur 150 000 hectares, le Kenya peut se vanter d'être depuis 10 ans le premier ou second exportateur mondial selon les années, et le 3ème producteur derrière l'Inde et la Chine avec plus de 300 000 tonnes/an.

La part de thé vert est faible, environ 10% tandis que celle du thé noir orthodoxe, à feuilles entières est infime : 1% de la production environ, mais des plantations comme Marynin produisent des thés intéressants, denses et ronds. Elles se trouvent toutes à l'Ouest du Pays, entre le Mont Kenya et le lac Victoria. Elles s'épanouissent sur les hauts plateaux ou à flanc de montagne, de 1500 à 2500 mètres d'altitude. Nous retrouvons également le thé en Afrique du Sud, au Cameroun, en Tanzanie, au Malawi mais aussi au Rwanda et au Burundi.

Moins
Détails