THES D'ORIGINES 

  • Pays légendaire du thé, le Japon est chargé d'une forte histoire empreinte de bouddhisme Zen. La cérémonie du Thé au Japon est un art traditionnel dans lequel le Thé vert en poudre ou Matcha est préparé de manière très codifiée, assimilée à une cérémonie. C'est le "Chado" où le thé est servi en partage à un petit nombre d'invités dans un lieu calme.

    Nos thé sélectionnés avec rigueur vous permettront de retrouver "Cette voie du milieu" où de vous divertir des arômes de nos  choix aromatiques, accompagnés de pétales de fleurs et de fruits, pour votre plus grand plaisir.

  • En Inde, le thé noir est une véritable institution. Cultivé en plaine ou en montagne c'est la boisson qui réunit toutes les classe de population. Depuis le populaire  "Chaï" que l'on boit au coin des rues, jusqu'aux grands Jardins de Thé de Darjeeling soignés avec amour sur les premiers contreforts de l'Himalaya, venez découvrir nos sélections natures ou aromatisées, classiques ou Bio jusqu'aux nouvelles production de thés Vert du Darjeeling.

  • La Chine est le pays d'origine de la Culture du Thé. La découverte du Thé et de la culture qui en découle a favorisé le développement de la civilisation chinoise telle que nous la connaissons.

    Cet important héritage culturel du monde et la richesse qu'il sous-tend nous donne une responsabilité en matière de sélection des Thés de Chine que nous vous présentons, pour une découverte sans cesse renouvelée de ses "10000 thés".

    Les thés blancs sont très rares de nos jours, ils offrent une infusion claire, délicatement parfumée.

    Les thés wulong sont réputés excellents pour la santé du fait de leurs propriétés d'éliminations des toxines et de réduction des graisses, mais aussi relaxantes et régénératrices. Grand régulateur de l'organisme et très désaltérant, il favorise la digestion, aide à combattre la fatigue et rafraîchit l'esprit.

  • Le thé de Ceylan désignait, au début, le thé noir provenant du Ceylan qui est une ancienne appellation du Sri Lanka que nous connaissons actuellement. de nos jours, le thé de Ceylan désigne toutes sortes de thés cultivés dans ce pays : thé blanc, thé vert ou thé noir. Principalement culture du Sri Lanka au 19ème siècle, le théier connut un grand succès et sa renommée a dépassé les frontières de ce pays au fil des années. Le thé de Ceylan possède toutes les vertus d'un bon thé. Il est caractérisé par un arôme unique et un goût excellent, ce qui lui permet d'être qualifié de meilleur thé au monde.

    Il se distingue également par son pouvoir oxydant très élevé et possèdes des vertus médicinales importantes.

  • Venu tardivement au thé, au début du XXe siècle, le Kenya a mis un peu de temps à se tailler une place de choix, cette denrée constituant avec le café une source de devises conséquente. Aujourd'hui fort de ses 275 000 exploitants travaillant sur 150 000 hectares, le Kenya peut se vanter d'être depuis 10 ans le premier ou second exportateur mondial selon les années, et le 3ème producteur derrière l'Inde et la Chine avec plus de 300 000 tonnes/an.

    La part de thé vert est faible, environ 10% tandis que celle du thé noir orthodoxe, à feuilles entières est infime : 1% de la production environ, mais des plantations comme Marynin produisent des thés intéressants, denses et ronds. Elles se trouvent toutes à l'Ouest du Pays, entre le Mont Kenya et le lac Victoria. Elles s'épanouissent sur les hauts plateaux ou à flanc de montagne, de 1500 à 2500 mètres d'altitude. Nous retrouvons également le thé en Afrique du Sud, au Cameroun, en Tanzanie, au Malawi mais aussi au Rwanda et au Burundi.

  • Oublier l'idée habituelle du thé, réduit au seul thé noir et bu par les Occidentaux entre souvenir colonial et snobisme de salons....Passer de l'autre côté de cette image convenue, et rejoindre ses origines chinoises. Entrouvrir les portes d'un vaste monde, aux racines anciennes de cinq mille ans et dont la culture rayonne sur toute la Chine, sa sensibilité et ses arts, ses traditions, sa médecine et sa vie quotidienne !

  • Comme ces proches voisins, la Chine et le Japon, le Vietnam possède lui aussi un art de consommer le thé.

    L'artisan théier entend offrir aux fins gourmets un thé rare et original. Aussi le consommateur se trouve t-il face à une variété de choix oscillant entre le thé naturel ou "brut" et le thé aromatique aux parfums exquis.

    Au Vietnam, les thés parfumés sont les plus recherchés. Les senteurs aux notes florales sont majoritaires. Les thés sont parfumés aux fleurs de lotus, de jasmin, de chrysanthème ou encore de chloranthus.

    Les vietnamiens consomment surtout des thés verts ou noirs. Cependant, ile ne refusent pas de goûter parfois aux thés blancs ou jaunes.

  • L'histoire des thés traditionnels coréens remonte à plus de 2000 ans où ils jouaient un rôle culturel important pour la nation. Le thé a été introduit pour la première fois en Corée pendant le règne de la reine Seondeok (632-647). Au cours de la dynastie Silla (57 avant JC), on disait du thé qu'il "entretient la somnolence de l'esprit et du corps", ainsi les moines bouddhistes l'ont adopté pour entretenir leur esprit.

    C'est pendant la dynastie Goryeo (918-1392), lorsque le bouddhisme était à son apogée sur la péninsule que les cérémonies du thé "dado" furent introduites. Le début de  la dynastie Joseon (1392-1910) entraîne une réduction de la consommation du thé au profit de boissons comme le Sikhye. C'est plusieurs années plus tard (1960 - 1980) que le thé commence à reconquérir sont titre pour devenir l'une des boissons préférées des coréens jusqu'à ce jour.

  • L'apparition du thé dans l'empire russe est directement liée au développement des échanges avec la Chine, grâce au tracé de la route de Sibérie entre le 17e et 19e siècle. Il faut attendre le 19e siècle et les premières cultures en Géorgie pour que le thé devienne populaire. On le trouve alors dans tous les foyers, tout comme le célèbre Samovar, invention de l'époque dérivée des bouilloires mongoles et symbole de l'art de recevoir à la russe. Le thé à la russe classique est donc un thé noir et très fort, très amer. C'est pourquoi, il est rarement servi "nature" mais sucré et parfumé selon les recettes familiales et les préférences personnelles  : miel, citron, bergamote et autres agrumes apportant leur acidité pour neutraliser les tanins, plantes aromatiques telle que menthe ou feuilles de cassis, baies de fruits rouges.